15 juin 2006

Fake plastic trees

C'est des soirées comme celle là qui me donnent envie de rester. Envie qu'ils soient là l'année prochaine. Encore quatre jours ici. Putain.C'est court. J'ai peur de faire mes bagages. Me résigner au départ. J'arrive pas à dormir.Et pourtant je suis fatiguée.Tout mon corps est fatigué.Ma tête est fatiguée. J'ai encore trop bu.Maintenant, l'estomac en vrac.Des choses que jaurais peut être du éviter de faire hier. Et d'autres que je ne regrette absolument pas.Même si je sais que ce n'était rien pour lui. Cinq.Dont un avec qui ça voulait... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2006

Sit down, stand up

J'ai passé un week end horrible. Ca me ramène à Noël, quand j'étais toute seule, ici. L'attente de Londres, de M.. Trois jours ça parait court, mais ça passe horriblement lentement quand on a plus de vie, plus personne. C'est là que je m'apperçois que j'ai besoin des autres. Le contact, le mouvement, les mots. Un écran, çane me suffit pas. Il me fallait de la chaire, de la vraie. Sortir de ma chambre, ou faire entrer quelqu'un. Je me sentais horriblement seule ces derniers jours. Et la perspective de rentrer en France n'aide pas. D'un... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 15:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2006

Hot ride

Ca me désole, ce qui arrive entre nous deux. On parle tellement librement. Franchement. Et il me parait sincère. Il me dit tellement de choses. Des efforts, qu'il ne fournit jamais.C'est tellement dommage, car je sais qu'on est fait pour vivre quelque chose. Ce quelque chose n'est sûrement que de l'amitié, mais je me suis faite à l'idée depuis pas mal de temps. Et il le veut en plus. C'est ça le pire. Il le veut. Et il regrette son attitude égoïste. Mais il ne fait rien. R I E NEt moi je me retrouve comme une conne derrière lui. A... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 13:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2006

Now that you got me take your time and shine on me

Putain, il y est arrivé, à me faire pleurer. A me rendre accro. Qu'il parte définitivement sans pouvoir me dire au revoir m'a fait tellement de mal. Et en fait ce n'était qu'une blague. Une de plus. Il joue avec moi. Et moi je suis son petit chien, je lui cours après. Je sais maintenant que ça ne redérapera pas. Je pense pas qu'il en ai tellement envie.J'en ai tellement envie.Et tellement peur. Un week end sans lui me fera peut être du bien. Ou alors m'encrera plus encore dans mon addiction.J'espère arriver à réfléchir.... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2006

I don't want you to ignore, I just want you to adore.

Exactement le même scénario. Le même. Entre ce qu'il m'a dit. Ce que je veux. Ce que je ressens. Ce que lui veut. Et ce qu'il ne veut pas. La conversation, sur msn. Ca ne fais que depuis hier matin que je n'ai pas de nouvelles, avant hier soir que je ne l'ai pas vu, et je me sens seule. J'espère toujours. Et je sais qu'il sera là ce soir. J'ai peur putain. De ce qui peut se passer. Ou ne pas se passer. Peur de le voir. Et j'espère, en même temps. Tout est à l'identique. Et B., comme toujours, lui et ses grandes promesses. La... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 12:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2006

But if I did want a girlfriend, it would be you C'est beau. Et en même temps ça fait mal. Je m'y attendais, alors les protections étaient posées. Mais quand même. J'y pense un peu trop à mon goût. Au lieu de réfléchir, j' pensais. Au lieu de les écouter parler, et rire avec eux, j'y pensais. Parce que j'y ai cru, hier. La manière dont il m'embrassait, me serrait dans ses bras. Son souffle. Son torse. Je regrette de m'être laissée entrainer. Je me suis faite avoir, encore une fois. Et je le savais. J'aurai voulu le voir, après... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2006

Minor stab

Quand j'ai entendu sonner, un peu partout, j'ai eu comme la certitude que c'était lui. Peut être tout simplement parce que je voulais que ce soit lui. Il est entré. Il avait bu.On a d'abord commencé à parler, lui dans mes bras. Et puis est arrivé ce qui allait arriver. Il le savait, que je voulais. Je l'aurais jeté direct sinon. C'était tellement doux, délicat. Tellement plus que vendredi. C'était bestial vendredi. Là, il se souciait de moi. Il me voulait vraiment. J'ai dû arrêter. Pleins de raisons. La principale, celle qui... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 12:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2006

Lover, you know i can't afford your game

Je savais, que ça allait se passer comme avec B. Mais y'a toujours ce putain d'espoir là, qui vient foutre le bordel, dans mon coeur. Je pensais que ça voulait dire quelque chose pour lui. Encore une fois je me fourrais le doigt dans l'oeil. Je crois bien que j'suis complètement paumée. Je fais des choses qui ne me ressemblent pas. Je ne suis sûre de rien. Alors je tente, à chaque fois. En me disant que cette fois c'est la bonne. Ca l'est jamais. Et après, en plus de sa propre conscience, le dégoût, il faut affronter le regard,... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 12:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2006

A line allows progress, a circle not

Samedi I'm a bitch. And I assume it. C'est exactement ça. J'ai fais ma salope hier. Et je sais que je n'aurai pas du. Tout ce que j'ai fait, tout ce qu'il m'a fait, c'était pas pour les bonnes raisons. On dit toujours qu'il n'y a pas de bonnes raisons pour le sexe, on le fait juste. Mais je sais qu'hier, elles auraient pu être un peu mieux. Juste parce qu'il se débrouillait bien, et qu'il m'a donné envie. Pas tellement pour lui, juste pour la chose. Mais tout se passe bien, dans ma tête. Peut être parce qu'ici c'est plutôt... [Lire la suite]
Posté par Ludes à 16:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juin 2006

Another drama by the kitchen sink tonight

Je m'apperçois que je ne réalise toujours pas. Et pourtant je l'ai vu, préparer son sac. Faire l'inventaire de ce qu'il me laisse. La télé. Les sous. Putain. Samedi sera dur. Je lui ai dit, que j'allais pleurer. Il m'a répondu qu'il me prendra dans ses bras. Deux semaines sans lui, ici. Et plusieurs mois en France. J'ai mal.Demain soir, c'est la dernière.D E R N I E R EJe hais ce mot, à l'instant présent. Je hais les adieux, quand on sait qu'une longue absence s'en suit. Et lui, je l'adore tellement.
Posté par Ludes à 03:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]